CPME 66 Confédération des TPE / PME des Pyrénées Orientales

« Non, non, non rien n'a changé… »

Entête-seninblue-communiqué1

François  Asselin,  Président  de  la  CGPME  s'est  entretenu  hier  soir  avec  Philippe Richert, Président de l'Association des Régions de France (ARF).  Il lui a fait part de  sa  très  forte  opposition  à  la  mise  en  place  d'une  nouvelle   »Taxe  Spéciale d'Equipement Régionale » (TESR) prélevée sur les ménages et les entreprises.

Alors que la France croule sous les impôts, inventer une nouvelle taxe est pour le moins  stupéfiant.  Les  économies  d'échelle  que  devaient  générer  les  grandes régions vont donc, comme à l'accoutumée, se traduire par des surcoûts.

L'argument consistant à dire qu'il faut trouver de nouvelles recettes pour faire face à  de  nouvelles  dépenses  est  à la  fois irrecevable et  irresponsable  dans  un  pays qui consacre plus de 57% du PIB à la dépense publique. Plutôt que d'augmenter les impôts  il  serait  plus  raisonnable,  pour  une  fois,  de  diminuer  les  dépenses  ou de  transférer  des  recettes  déjà  existantes.  Quant  à  expliquer  que  ces  sommes seront  affectées  au  développement  économique  et  à  l'emploi,  l'expérience  nous porte à en douter.

Toutes  tendances  politiques  confondues  la  facilité  reste  de  mise.  Si  cette  taxe devait effectivement être instaurée, il s'agirait pour les uns d'un manquement aux engagements passés, pour les autres d'un manquement aux engagements futurs.

Recevez notre newsletter

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

Adhérez à la CPME